Santé

Le virus Zika menace le monde entier : l’heure de la mobilisation ?

Le virus Zika menace le monde entier : l’heure de la mobilisation ?

Transmis par les moustiques, le virus Zika provoque des déformations cérébrales chez les nouveaux nés. Présent en Amérique latine, aux Etats-Unis et en Europe, il inquiète. L’heure de la mobilisation semble avoir sonné.

Cela fait maintenant trois mois que le Brésil a lancé la première alerte sanitaire contre le virus Zika.
Transmis par le moustique Aedes aegypti et le moustique tigre, ce virus est rarement mortel. Avec des symptômes tels que ceux d’une grippe bénigne, il passe inaperçu dans la majorité des cas. En fait, le véritable danger est pour les femmes enceintes.

Le virus Zika est soupçonné d’entraîner des malformations congénitales graves au fœtus, comme la microcéphalie (taille réduite de la boîte crânienne) et la mort. La menace est donc suffisamment grave pour que Dilma Rousseff, la présidente du Brésil, lance un appel à l’ensemble de la région en vue de mettre en place une stratégie commune pour combattre cette épidémie.

Le Brésil ne communique pas sur le nombre de personnes atteintes du virus Zika. Le pays annonce seulement 3 448 cas suspects de microcéphalie. En Colombie, ce sont plus de 13800 cas de Zika qui sont officiellement confirmés dont une centaine de bébés atteints d’une microcéphalie. Selon l’OMS, le Zika est déjà présent dans 21 pays du continent américain.

En fait, le virus se répand un peu partout dans le monde. Il a déjà été repéré aux Etats-Unis et en Europe.

Alors que près de 23 millions d’Américains vivent dans des zones humides et chaudes, comme la Floride et la Louisiane, les moustiques pourraient y sévir toute l’année. En Europe, maintenant que c’est l’hiver, la situation est un peu près sous contrôle. Cela se compliquera avec l’arrivée des jours chauds. A l’heure actuelle, aucun cas n’a été enregistré en France métropolitaine. Les pays actuellement concernés sont le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, le Danemark et la Suisse.

Alors que Dilma Rousseff a lancé la mobilisation générale contre le virus Zika, le président Barack Obama a lancé le même appel. C’est l’heure de la mobilisation mondiale qui semble avoir sonné contre ce virus. Alors qu’il n’existe actuellement aucun traitement pour lutter contre le Zika, les laboratoires vont devoir mettre les bouchées doubles.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Populaires

To Top